Création du collectif d’avenir de La Perle

27 avril 2019

Le 7 septembre 2018 une première réunion a lieu, croisant des personnes aux compétences différentes et multiples. Laurent, patron de son bar, professionnel dans son métier, Yves son avocat, Jean-Luc son expert-comptable, Sarah, forte de l’expérience du montage du bar associatif La Dérive, Patricia, accompagnatrice de projets militants, Michel d’Alternantes, Guy, Hannah, Sophie et Dom, usager·ères motivé·es par cette démarche. Tous amis de Laurent et clients de La Perle.

La réflexion s’inscrit dans l’idée de la transmission du bistrot et de ses activités aussi diverses que variées. Et surtout de transmission de “l’esprit La Perle“.

Il est clair que La Perle sans “Lolo” ne sera plus la même. Mais nous rêvons d’affirmer et de pérenniser l’esprit d’ouverture et d’échanges culturels.

Nous voulons garder ce point d’attraction, ce lieu de transgression, cet outil de lien social.

Contexte et contraintes de la démarche de réflexion

Le bistrot La Perle est le bébé de Laurent, issu de 25 ans de métier, ce n’est pas seulement un outil de travail qui a évolué avec le temps, c’est une entité complexe, une entreprise à l’équilibre fragile dans un contexte commercial, législatif et économique en perpétuelle mutation.

Mais c’est aussi le fruit de rencontres improbables, d’initiatives individuelles ou collectives qui ont façonné l’esprit d’ouverture et d’improvisation de La Perle.

La contrainte principale est le coût de la reprise (Laurent a investi dans son outil de travail et compte retrouver ses billes en partant) : entre 130 000 et 150 000 €.

Total comprenant tous les frais : achat du fonds de commerce, licence, enregistrement, permis d’exploitation.

La négociation avec le propriétaire des murs pour le bail commercial (échéance 2022) est un autre impératif.

La concrétisation de la reprise définit la date de retraite de Laurent. (Prévision 20/22)

Intentions et valeurs, base consensuelle du projet

  • Garder son fonctionnement intuitif et spontané d’ouverture à tous
  • Conserver le même fonctionnement (amplitude horaire)
  • Préserver le même esprit (un café/bistrot où l’on peut apporter son manger)
  • Porter les mêmes valeurs d’ouverture (footeux comme politiques…)
  • Maintenir les mêmes usages (consommer bar, réunions, concerts, expositions…)
  • Entretenir l’inscription dans le « quartier » (rapports privilégiés avec les autres commerces)
  • Améliorer l’organisation (passer d’un individu à un collectif)
  • La reprise du fond et du commerce par une structure collective inscrite dans le droit ne doit en aucun cas pénaliser Laurent financièrement et moralement

Journée de création du collectif d’avenir de La Perle

Nos recherches et la méthode empirique ou pragmatique

Recherche d’exemples

Nous avons avec nous Sarah et l’exemple de La Dérive (bar associatif) en phase de création et de développement d’un lieu associatif militant avec bar de quartier, social club…

À la recherche d’un statut : associatif, Scic, autre ? Nous avons visité d’autres lieux existants ou en projet pour leurs exemples de choix, de statut et de gouvernance collective.

  • Le Ren ar Puns à Châteaulin : transmission d’un café-concert, entreprise individuelle vers une structure collective autour de la musique (lieu de résidence, Studio de répétition et d’enregistrement, salle de concert et bar…)
  • Le Champ Commun à Augan : bar, épicerie, brasserie en société coopérative d’intérêt collectif

Ces lieux ont vu le jour et fonctionnent grâce à la dynamique d’individus et la puissance de leur collectif. Le collectif est indispensable pour le montage du projet et pour le développement des structures, quel que soit le statut choisi pour fonctionner

État des lieux

Jean -Luc nous a fait une analyse comptable de l’EURL La Perle Ador.

Nous interrogeons par un questionnaire les associations et groupes usager·ères de la salle du haut.

Un cahier est à disposition de tous pour répondre aux questions : « qu’est-ce qui t’a amené là et pourquoi tu reviens ? » et noter toutes les réflexions autour de ce sujet.

Nous avons intégré une dizaine de personnes dans le collectif de réflexion, qui sont invité·es à chaque réunion mensuelle et informé·es par l’envoi d’un compte rendu de réunion.

Michel et Dom ont procédé à l’interview de Laurent sur l’histoire des 25 ans de La Perle, une retranscription est en cours.

La question du jour – perspectives et propositions

Êtes-vous motivé·es par ces réflexions pour poursuivre ce travail et vous investir dans une démarche collective ? L’avenir de La Perle peut vous appartenir, prenez-le en main !

Cette prise de contact doit permettre une émulation dans l’appropriation de La Perle.

Les thématiques sont diverses : montage juridique et comptable, recherche de fonds, communication autour du projet, programmation d’événements, concerts, expos, débats, poésie… l’amélioration du lieu, et même le métier de barman (mode La Perle) …

Pourquoi pas un chantier participatif pour changer de déco, pour faire le ménage de printemps ?

Toutes les idées sont les bienvenues, toutes forces vives seront opportunes !

Contactez-nous pour : être informé·es, participer à la réflexion sur un sujet à préciser, donner un coup de main…

Merci à vous d’être présent·es !

Le centre culturel collectif perlusien (CCCP)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *